Maîtresse Darling 69

Maîtresse Darling 69

La première année de la rencontre avec mon Maître.

2 appréciations
Hors-ligne
En ce jour, mon Maître, je vous écris cette lettre pour célébrer l'anniversaire de ma rencontre avec
vous.
  
Ce rendez vous fut pour moi l'occasion de faire votre connaissance et de parler de ce que l'on recherchait mutuellement. Ce fut une bonne première rencontre qui a marqué le début de relation avec vous mon Maître. Bien que celle-ci ai connu un accroc (j'ai voulu arrêter) dû à une de mes peurs, après en avoir discuter avec vous pour comprendre, mes craintes se sont dissipées et nous avons continué notre relation, je vous remercie une nouvelle fois d'avoir pris le temps de m'écouter, car sans cela, je l'aurais sûrement regretter. J'ai quand même ce regret d'avoir eu cette peur, mais cela a peut-être été un mal pour un bien, qui me permet d'en être la aujourd'hui.  

J'ai vécu beaucoup de choses durant cette première année de découverte pour moi: des pratiques, des lieux, et tant sur moi-même. 
J'ai appris que je pouvais supporter plus, que je pouvais oser et m'exprimer plus que je ne le pensais, même si j'ai encore une marge de progression. J'ai aussi appris à évoluer dans ma condition de soumise, et continue de le faire aujourd'hui, j'ai appris à être plus féminine et à vivre comme une femme, que ce soit en suivant vos conseils mais aussi ceux de Madame Darling.

J'ai pu découvrir avec vous mon Maître: la fessée, les martinets, le paddle, le fouet, des accessoires que vous avez les plus pratiqués sur moi, mais aussi ceux qui m'ont le plus surpris. Je ne pensais pas pouvoir supporter l'intensité à laquelle il vous arrive de le pratiquer, et je sais que je peux sûrement supporter encore plus. Je dois encore trouver cette limite à laquelle mon corps ne supportera plus. La sensation sur mes fesses change suivant l'outil utilisé, la fessée et le gros martinet c'est une douleur éphémère et qui fait chauffer à la longue, le fouet procure une douleur plus cinglante qui dure plus longtemps et qu'on ressent bien dès le coup reçu, mais toutes m'ont procuré du plaisir. Il y a aussi eu la cire et les aiguilles, la cire, la sensation de chaleur instantanée puis rayonnante, les aiguilles avec la sensation de piqure à chaque aiguille. Les possibilités artistiques des deux permettent de varier lors des séances, dessiner à la cire des symboles ou des mots, faire des formes ou coudre des objets avec les aiguilles, et réussir a à mélanger les 2 pour faire encore plus de formes. L'électricité fut une autre pratique de découverte avec vous mon Maître, la sensation lors du contact et de la décharge est douloureuse et surprenante à chaque fois et varie suivant la zone touchée. Il y a eu aussi la roue dentée, qui suivant la pression procure une douleur différente mais pas désagréable. Une des autres activités essayée fut le champagne doré, la sensation de chaleur quand celui-ci touche puis parcours mon corps, le gout salé de celui-ci, puis devoir vous nettoyer ensuite. Toutes ces pratiques qu'on a essayé au fil de cette année, dont certaines que je n'ai pas abordées, je les aime et font parties de ce qu'on fait régulièrement et que je souhaite bien sûr continuer à pratiquer dans le futur avec vous mon Maître.

J'ai fait avec vous mes premières sorties en club, un peu de stress au tout début dû à un environnement qui m'était inconnu mais aussi dû aux autres personnes. Mais tout s'est très bien passé et ce stress n'était plus là lors des autres sorties. J'ai pu rencontrer d'autres soumis/es avec lesquels j'ai pu échanger sur nos expériences mais aussi voir comment ils vivaient cela. J'ai pu aussi voir comment les autres Maîtres/sses pratiquaient lors de ces soirées. J'ai pu mettre en pratique et observé le code de conduite des soumis qui régit ces soirées, comme ne parler qu'avec l'autorisation de son Maître, la manière de se présenter. Nous avons pratiqué des activités qu'on a régulièrement faites en privé, ce fut surtout fessée, martinet, fouet et autre outil de ce type. Nous avons aussi fait une séance couture, ou vous m'avez cousu un corset dans le dos. Ce fut à chaque fois de très bonnes soirées qui m'ont permis d'en apprendre plus sur moi et mes limites et le plaisir qu'on peut éprouvé dans ces moments.

Tout ce dont j'ai parlé plus haut a été une source de plaisir, d'envie de continuer et de recommencer.

Dernière modification le dimanche 12 Février 2017 à 21:30:07

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres